S’affranchir de la soif de connaissance

La Parole de Dieu nous rassasit

 

Adam et Eve vivaient en parfaite harmonie avec Dieu. Mais, lorsqu’ils mangèrent un fruit de l’arbre défendu, ils accédèrent à la connaissance du bien et du mal, et découvrirent leur nudité. Leur désobéissance rompit ce lien parfait établi avec Dieu. Nous avons tous ce type d’attitude: au lieu de rester dans la communion avec Dieu, nous voulons tout connaitre.

 

Avoir soif de Dieu, pas de connaissance

 

La soif de connaissance nous exalte parce que le monde valorise les gens intelligents. Mais, c’est aussi une quête sans fin puisque nous ne pourrons jamais atteindre la connaissance absolue. Cela peut alors nous rendre malheureux car nous courrons après quelque chose que nous n’obtenons que très partiellement.

 

Premièrement, seul Dieu détient la connaissance absolue. Deuxièmement, Dieu veut notre bonheur et Il nous donne pour cela tout ce dont nous avons besoin à chaque instant. Pas demain, pas dans un an, mais tous les jours à partir du moment où nous Lui donnons notre vie. Mais, contrairement à la soif de connaissance, la soif de Dieu n’est pas vaine : elle nous comble à chaque instant et nous donne de nous approcher de Lui.

14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
Jean 4 : 14

Dieu regarde au cœur, pas à l’intelligence

 

Toutes les connaissances que nous pourrons acquérir en ce monde ne nous sauveront pas et ne feront pas de nous de bons chrétiens. Elles peuvent éventuellement nous permettre de faire une belle carrière professionnelle ou d’être une personne reconnue dans le monde. Mais, tout cela est bien peu de choses devant Dieu car :

7 Et l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur.
1 Samuel 16 : 7

En effet, la connaissance nous éloigne de Dieu parce qu’elle nous pousse à nous concentrer sur notre être charnel alors que Dieu nous appelle à avoir une relation de cœur avec Lui. Il se fout de savoir quel est notre «degré d’intelligence». Il veut simplement que nous Lui appartenions pleinement et que nous Lui donnions tout notre cœur.

 

Regardons nos qualités, pas nos défauts

 

Comme Adam et Eve, nous sommes nus devant Dieu. Mais, ce n’est pas pour autant que nous devons nous sentir nuls ! En effet, nous regardons souvent nos défauts plutôt que les merveilles que Dieu met en chacun. Avoir conscience de ce qui doit évoluer en nous, c’est bien, mais Dieu ne nous demande pas pour autant de nous « flageller » intellectuellement. En somme, nous réfléchissons trop ! Alors que Dieu, Lui, voit ce qu’il y a de meilleur en chacun ! Il veut que nous puissions:

19 et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.
Ephésiens 3 : 19

Pour cela, nous  pouvons Lui demander : « Seigneur, aide-moi à ne pas regarder à mes défauts mais donne-moi de m’aimer tel que je suis, comme toi tu m’aimes. » Lorsque nous portons un regard d’amour sur nous-mêmes, nous sommes plus sereins. Et nous sommes dans de meilleures conditions pour aborder nos défauts et recevoir la transformation de Christ. La connaissance est une manière comme une autre de nous enorgueillir de notre être charnel, de regarder à nous-mêmes et de nous éloigner de Dieu. Mais, elle n’est rien devant Dieu car ce qui compte, c’est l’amour : l’amour de Dieu, de nous-mêmes et de notre prochain. Et l’amour vient du cœur. Dieu ne nous appelle pas à soigner notre intelligence outre mesure mais à avoir un cœur rempli d’amour.

2 Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.
1 Corinthiens 13 : 2

Une réponse sur “S’affranchir de la soif de connaissance”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *