Piétiner ses peurs

Piétiner ses peurs

Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent.

Psaume 59 v.11

Dans ce psaume, David nous parle de ses ennemis, ceux qui veulent le tuer. Mais, nous avons aussi nos ennemis intérieurs : nos propres peurs, nos doutes, nos craintes face à l’avenir…. tout ce qui nous empêche de progresser !

 

NOUS REGARDER EN FACE

 

Nous ne pourrons jamais maîtriser notre vie de A à Z. Vouloir tout contrôler nous donne l’impression que nous serons prémunis des souffrances de la vie. Mais, en fait, cela démontre surtout notre manque de confiance en Dieu. Et tant que nous n’abandonnons pas totalement notre vie entre ses mains, Il ne peut pas agir pleinement ni nous utiliser efficacement pour son œuvre.

 

Premièrement, nous devons regarder nos peurs « droit dans les yeux », sans nous voiler la face, sans arrondir les angles. Ces peurs sont les ennemies de notre épanouissement personnel et nous devons les affronter.

 

AFFRONTER

19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

Luc 10 : 19

 

Jésus est venu sur terre pour agir en son Nom propre et nous donner l’autorité de le faire face à tous nos ennemis. Nos peurs intérieures sont nos ennemies : nous devons donc leur dire en face qu’elles n’ont pas le droit de siéger dans notre vie, notre cœur et nos pensées !

 

Listons nos peurs : abandon, divorce, maladie, mort, infidélité, manque d’argent, rejet des autres, ne pas être à la hauteur, division dans la famille ou dans l’Eglise, faire de mauvais choix, ne pas être un bon parent ou un bon enfant, regard des autres, jugement, …
« Je proclame aujourd’hui que toutes ces peurs n’ont pas leur place dans ma vie, au Nom de Jésus ».

 

AGIR ET LAISSER DIEU AGIR

 

Agissons sur différents fronts ! Ainsi, nous pouvons piétiner nos peurs dans tous les sens du terme : leur dire dans nos prières que nous leur marchons dessus mais aussi le faire concrètement. Ecrivons sur un papier nos craintes, mettons-le dans notre chaussure et marchons-leur dessus chaque jour jusqu’à obtenir la victoire.

 

Nous devons aussi laisser Dieu agir. Dieu s’occupe de notre vie, tout est entre ses mains, alors comment pourrons-nous faire mieux que Lui ?

35 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.

Marc 8 : 35

 

Vouloir maîtriser sa vie de A à Z, c’est aussi chercher à la sauver : nous essayons de la contrôler pour la mener selon nos propres envies.

 

Perdre sa vie, c’est s’abandonner totalement à Dieu. Tout ce que nous entreprenons dans notre vie : emploi, mariage, achat d’une maison, nouveaux projets dans l’Eglise, etc., ne peut connaître que deux finalités, le succès ou l’échec. Mais, écouter nos peurs paralyse nos capacités et nous empêche de développer pleinement notre potentiel. Au contraire, marcher avec foi et confiance en Dieu ne peut nous conduire qu’au succès. En effet, même si un projet n’aboutit pas comme prévu, Dieu ouvre un autre horizon encore meilleur pour nous.
partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *